Políticos as eleições, Votar livremente e participar activamente da democracia, Vote for Change, Referendo on-line
Abdul Latif Pedram

Interview de Latif Pedram

Abdul Latif Pedram 50%

button ElectionsMeter.com

 

  • Avez-vous reçu des communications du Gouvernement ou de
    l’administration vous expliquant des raisons de cette situation ?

    En février 2008, j’ai reçu une note de la part du Procureur général me
    demandant de me présenter à son bureau. Le Procureur général a déclaré, par
    ailleurs, par le biais d’un communiqué télévisuel que j’ai été suspecté d’avoir
    été présent lors des altercations entre deux personnalités politiques, ce qui
    n’est pas un motif suffisant, d’après la loi afghane, pour poursuite juridique
    et interdiction de quitter le territoire. Enfin, d’après les informations que
    j’ai pu obtenir personnellement, aucune plainte n’a pas déposée contre moi.

 

  • Quel est la raison réelle, d’après vous, qui a motivé les
    agissements du pouvoir envers vous ?

    Il s’agit d’une machination politique pour me réduire en silence et faire
    taire une voix démocratique dans la situation de crise politique que traverse
    le pays. Nous avons justement pris des positions au sein de notre parti, le
    Congrès National d’Afghanistan, à l’encontre de la politique actuelle de
    Karzai. Premièrement, il s’agit de notre demande d’un changement démocratique
    vers un État fédéral pour mettre fin à la tension interethnique et les
    disparités entre les régions. Cela nécessite, bien entendu, une révision
    constitutionnelle. Deuxièmement, nous avons soutenu de manière très active la
    reconnaissance par l’Etat afghan de la ligne Durand, c’est-à-dire la frontière
    qui sépare l’Afghanistan et le Pakistan, et sa protection par les forces de
    sécurité afghane comme cela est le cas pour toutes les autres frontières. Ceci
    permettra aussi d’éviter les tensions avec le Pakistan et surtout, à l’approche
    des élections, d’éviter que les ressortissants pakistanais votent au nom des
    Afghans comme cela a été le cas par le passé. Troisièmement, nous avons exigé
    que la présence des forces de l’Otan soit régie par la loi, une revendication
    que le Parlement vient tout récemment d’appuyer. Enfin, nous avons été
    critiques à l’égard du processus de reconstruction et de la lutte contre la
    pauvreté et la marginalisation d’une population qui a connu trente de
    guerre.

 

  • Comment ressentez-vous le fait que, à Paris, le président Sarkozy
    ait dit de manière appuyée à Hamid Karzai que « votre victoire serait la
    victoire de la liberté dans le monde ».

    La communauté internationale, par le biais des déclarations diverses ainsi
    que les opinions publiques, est d’accord pour qualifier d’échec l’action de
    régime de Monsieur Karzai. Non seulement, la corruption est rampante au sein de
    l’administration, mais nous savons que l’aide n’a pas eu d’effets visibles. La pauvreté et les inégalités se sont avancées encore plus.

...

 

 

le 21 juillet 2011

lire l'article complèt: www.fidh.org

2012-08-15


amalia -
Bandeira-lono spam

Não ElectionsMeter é responsável pelo conteúdo do argumentos. Por favor consulte sempre o usuário ou autor do argumento. Todos os argumentos ou qualquer texto publicado na electionsMeter deve incluir o nome original do autor e as referências à fonte original do texto. Os usuários são obrigados a seguir a lei de direitos autorais. Por favor, leia com atenção as regras do uso do site.

Voltar para votação: > Afghanistan > Os políticos > Abdul Latif Pedram
 
load menu